Portraits

Foradori – Elisabetta Foradori

 

  

  • Comment se sont passées les vendanges 2014 ?

Cela a été difficile, surtout à cause de la pluie permanente. Nous avons perdu la moitié, les grappes ont eu du mal à arriver à maturité mais nous sommes très chanceux quand même.

 

  • Quelle est votre région/appellation viticole préférée, en dehors de la votre ? Pourquoi ?

J’aime beaucoup le vin des Alpes et les vins de Pierre Overnoy dans le Jura.

 

  • Quel(s) vin(s) étrangers vous a donné vos plus belles émotions de dégustation cette dernière année ?

 .C’est plutôt un moment, nous étions rassemblés autour d’une grande table et nous avons dégusté un vin de Thierry Germain. J’aime les vins libres, vivants, l’élévation spirituelle.

 

  • Si vous pouviez vous libérer de toute contrainte externe (cahier des charges, appellation, région..), quel cépage planteriez vous sur vos terres ?

La mondeuse et le poulsard.

 

  • Si vous n’aviez pas été oenologue, quel métier auriez vous aimé pratiquer ?

J’adore travailler la terre et écrire. Mais j’étais la seule fille, donc il a été difficile de choisir ma voie. J’ai donc poursuivi le travail de mon père.

 

  • Si vous n’avez que trois mots pour décrire votre région/ votre pays ?

 Trentino : Luminosité, indécise et fatigante.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *