Portraits

Le Macchiole – Bolgheri – Luca Rettondini

 

  • Comment se sont passées les vendanges 2014 ?

C’est fut une année difficile, il y a eu beaucoup de pluie et nous n’avons pas eu de réel été, donc pas beaucoup de couleur, de rondeur dans les baies. Il n’y a plus de réelle différence de température.

 

  • Quelle est votre région/appellation viticole préférée, en dehors de la votre ? Pourquoi ?

J’adore les vins bordelais, le cabernet sauvignon de Bourgogne.

 

  • Quel(s) vin(s) étrangers vous a donné vos plus belles émotions de dégustation cette dernière année ?

Un château Certan 94 Pomerol. J’ai eu aussi l’occasion de déguster tous les chardonnays des Hospices de Beaune. Et pour finir, un Riesling Dönnhoff 1998.

 

  • Si vous pouviez vous libérer de toute contrainte externe (cahier des charges, appellation, région..), quel cépage planteriez vous sur vos terres ?

Du grenache, mais la loi italienne l’interdit. Sinon en blanc : petit et grand manseng. En rouge : du pinot noir, mais impossible ici avec le climat.

 

  • Si vous n’aviez pas été oenologue, quel métier auriez vous aimé pratiquer ?

J’aurais aimé être rugbyman professionnel. J’ai essayé en France et en Italie, mais cela n’a pas fonctionné. 

 

  • Si vous n’avez que trois mots pour décrire votre région/ votre pays ?

Pour la région de Bolgherie : je choisirai : complexité, méditerranée et élégance.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *